01.09 2018

Le régime de prévoyance : c'est quoi ?

Photo Le régime de prévoyance : c'est quoi ?

La question «le régime de prévoyance, c'est quoi ?», les réponses sont multiples. Le régime de prévoyance, quoique simple en apparence, comporte de nombreuses subtilités. Au regard de celles-ci, la notion elle-même mérite d'être décortiqué. Avant de vous lancer dans une souscription, que ce soit à titre individuel ou collectif, il est important de vous approprier chacune de ces subtilités.

Un régime complémentaire

Pour ceux qui se demandent «le régime de prévoyance, c'est quoi ?», c'est la une réponse toute trouvée. Ce régime est par excellence un régime «complémentaire». Ce caractère peut aussi être compris comme «secondaire».

En effet, salarié, professionnel libéral ou chômeur, chacune de ces catégories de personnes profitent, dans les conditions définies par la loi, d'une ou plusieurs couvertures sociales. La principale étant celle proposé par la Sécurité Social qui est un droit inaliénable, reconnu pour tous. On parle dans ce cas de régime obligatoire.

Cependant, selon le cas, il peut arriver que les garanties proposées par ce régime obligatoires ne permettent pas de couvrir convenablement les dépenses liées à un risque encouru. Cela est essentiellement dû au fait que la Sécurité sociale impose des plafonds en fonction de la catégorie socioprofessionnelle à laquelle vous appartenez.

Lorsque c'est le cas, la prévoyance tient statut de régime complémentaire, en ce qu'elle permet de compléter les garanties de la Sécurité sociale et même d'en combler les lacunes. Ce n'est pas toutefois parce qu'il est complémentaire ou secondaire que le régime de prévoyance est toujours à adhésion libre.

Régime de prévoyance: entre libre choix et obligation

Si l'adhésion à une prévoyance n'est pas obligatoire, elle est tout de même soumise la condition de jouissance des garanties de la Sécurité sociale. Tout citoyen qui la remplit peut librement souscrire à une prévoyance, quelle qu'elle soit.

Ainsi, un salarié et un professionnel libéral peuvent y souscrire de façon totalement indépendance. Pour ce qui est cependant du cadre de l'entreprise, la souscription est obligatoire et est à la charge de l'employeur. Dans chacun de ces cas, les assureurs comme Filiassur savent s'adapter avec des offres sur mesure.

Un ensemble de couvertures

Dans le terme «prévoyance» se cache la «prévision». Ce qui met en lumière le caractère anticipateur de cette couverture. Lorsque vous souscrivez donc à une prévoyance, c'est presque toujours en prévision d'un événement à venir.

Très souvent, les professionnels la décrivent comme une couverture d'agrément, en ce qu'elle permet au bénéficiaire de ne pas sentir de variation dans son train de vie ni celui de ces proches lors de la survenue d'un certain nombre d'événements. Il n'existe donc pas une prévoyance, celle-ci se déclinant au gré des risques encourus tels que:

  • L'hospitalisation
  • L'invalidité
  • La perte totale ou partielle de capacité
  • Le décès.

De la même manière, chacun de ces formes de prévoyance s'adapteront à des circonstances précises découlant de la souscription et de la qualité du souscripteur. Cela concerne notamment la qualité de salarié, de travailleur indépendant ou de chômeur de souscripteur, ainsi que le caractère collectif ou individuel de la souscription (dans le cadre de l'entreprise par exemple). C'est pour cette raison que les assureurs comme Filiassur proposent autant de prévoyance que de risques afin de garantir une couverture optimale.